AMÉNAGEONS LA PLACE ERASME

Projet collaboratif  » Aménageons la place érasme !  » dans le quartier de Hautepierre, Strasbourg —  Horizome // Délits d’archi

Collaborative project Powered By Col-urbs Charter
Col-urbs Charter Logo

DSC03548b
Place érasme  AVANT/APRES… 2012 >> 2015
montage copy

photo 3

Il s’agit d’un projet d’aménagement dans le quartier populaire de Hautepierre, avec la collaboration de plusieurs acteurs associatifs et d’habitants d’âges variés, à travers un long processus d’observation, de recherche et d’actions.

La volonté d’installer un jardin partagé et de concevoir une aire de jeux pour enfants coincide avec l’idée de  » ramener du lien social  » sur une place fortement stigmatisée et graduellement vidée d’inter-relations.

10273189_698304253559823_5574318268692547894_o

Les associations impliquées sont :

-Horizome, un collectif ouvert qui met en place diverses actions artistiques et culturelles (ateliers artistiques, dispositifs numériques participatifs, productions vidéo / photographiques / textuelles, résidences d’artistes en interaction avec les habitants et d’autres associations dans le quartier, projets d’aménagement participatifs…) Horizome invite à l’échange et aide à révéler les dynamiques locales, travaillant dans le sens d’une dé-stigmatisation des quartiers populaires. L’association œuvre à montrer et développer l’appropriation de la ville par ses habitants à travers la prise en compte des cultures, l’expression des créativités et les interactions entre des savoirs populaires et des savoirs plus académiques. Sa spécificité réside dans son mode d’action, qui privilégie une démarche transdisciplinaire qui mélange les arts, les sciences sociales (sociologie, anthropologie), l’architecture et l’urbanisme, en relation avec les habitants et d’autres associations du quartier. Amateurs, praticiens et chercheurs articulent ainsi leurs compétences, et diffusent les résultats sous la forme de productions originales (films, photographie, cartographie, 3D, multimédia, articles, publications, design graphique, performance, architectures).
-Délits d’archi, un collectif de jeunes architectes sortant de l’école d’ architecture de Strasbourg. Ils sont intéressés par des projets plus libres, et sont sensibles à l’aspect participatif dans les projets.

Nous avons également le soutien d’AMI (Animation, médiation, insertion) une association fondée sur le secteur érasme en 1980 et qui offre un espace et des activités aux familles et aux jeunes enfants, ainsi que d’autres associations locales (JEEP, Table et culture, Eco-conseil…)

Le projet consiste dans la création de différentes structures en bois à destination de gens de tous âges, à travers un processus sur un long terme (4 ans), et une participation à différents niveaux: nombreuses phases de questionnaires, ateliers de dessin, ateliers de découverte sensible de la place, observation et analyse des usages et expérimentation avec la méthode des « Labos-brico ».

DSC03806
Séance de travail avec l’association AMI
photo
Plus d’une centaine de questionnaires, en porte à porte, utilisant un format numérique (limesurvey) et une version papier

Ces ateliers participatifs permettent aux associations de comprendre les usages et les acteurs sur la place, et d’inclure les usagers dans l’imagination de ces aménagements à venir
, où cohabitent plusieurs réalités complexes: jeunes adultes, adolescents (garçons et filles), familles avec petits enfants, adultes et personnes plus agées…

Le propos des « Labos-brico » est également de favoriser le partage de connaissances des acteurs, et de faciliter leur collaboration à venir dans le projet. A travers les mouvements des mobiliers temporaires sur la place on peut mieux comprendre les groupes d’usagers et leurs désirs d’aménagements.

DSCF1205
Labos-brico: Un temps pour la rencontre et l’expérimentation
10258690_792398217460071_226531357720480585_n
Ateliers de dessin et co-conception
joellequintin
…ateliers jardinage (avec Joëlle Quintin – Eco-conseil)

Après ces experimentations, le “vrai” projet commence en juillet 2013
. Le chantier ouvert dure 3 à 4 semaines, mobilisant un grand nombre d’acteurs. Des moments conviviaux sont organisés à plusieurs occasions (repas, gouters, cinema, concerts). En 2013, le projet principal était l’implantation d’un jardin partagé, d’un espace convivial avec des bancs, ainsi que d’une cabane pour les plus jeunes. A l’été 2104 a été construit une aire de jeux pour enfants, des structures pour la musculation et le sport, des bancs

10458967_10152519795389461_2053132047813177439_o
10464017_731573356899579_7343697682937848995_n

Dans cette expérience, c’est le processus qui importe le plus : un lien fort se construit entre des acteurs que beaucoup de choses séparent: le lieu de résidence, la culture, la classe sociale, les usages, les âges, les désirs. Le but est de n’exclure aucun groupe d’acteur.

10624039_861488157217743_4770834942237902006_o
Creation d’une signalétique au Fablab AV-Lab
mur_graff
Faciliter la créativité : mur de graff par Pepite, graffeur du quartier, et Downtown asso

Ces projets collaboratifs permettent de comprendre des transformations et des processus souvent éloignés des caméras et des médias. Mais ces projets ne permettent pas de résoudre les problèmes les plus importants, notamment le chômage, même si le chantier et le jardin ont été l’occasion de créer des emplois pour plusieurs habitants du quartier. Ils peuvent néanmoins générateur d’initiatives et d’empowerment.

DSCF4190
DSCF4197
La fête d’inauguration…

Horizome organise des résidences d’artistes, et en 2014 une partie du travail des “Trames ordinaires” (Gwendoline Dulat/Florent Vicente) a eu lieu sur la place, où ils ont créé de grands “journaux muraux” participatifs, utilisant leur camping-car comme un atelier d’édition et d’impression.

IMG_2080 1529760_861946783838547_769715256148742259_o
Le camping-car…

IMG_2079
10543541_10152671859214461_3938115786326572876_o
Les journaux muraux

Les villes sont-elles intéressées par ce genre de projet?

Récemment, nous avons vu grandir l’intérêt pour ce projet, ceci malgré une certaine méfiance au début de l’action. Nous avons eu des difficultés à trouver des financements au départ, mais il commence à y avoir un intérêt porté par les politiques et les acteurs de la rénovation urbaine à Hautepierre… à suivre !

montage_2014
Les principaux aménagements lors du chantier ouvert 2014…