Séminaire Mémoire collective et formes de domination et d’émancipation

Capture d’écran 2014-04-24 à 18.45.06

See on Scoop.itHLM (Hors Les Murs).

Séminaire :

Mémoire collective et formes de domination et d’émancipation

 

26 avril 2014, 10h-17h

À l’École d’architecture de Paris Val de seine (ligne 14 Bibliothèque François Mitterrand)

 

Horizome‘s insight:

Cette séance s’intéressera aux tensions et conflits engendrés par les processus de mise en mémoire, et à leur inégale visibilité. Ces processus sont liés aux territoires et participent de la production des valeurs construites, promues et communiquées par des groupes sociaux situés dans des sphères entretenant avec le pouvoir des relations différentes. Ce premier séminaire du groupe aura aussi pour objectif de faire circuler les méthodes et les angles d’approche des participants venant d’horizons disciplinaires, géographiques et institutionnels variés.

 

Ce séminaire se tient suite au colloque « Mémoire Histoire Pouvoir en terre postcoloniale. L’expérience haïtienne. Un hommage à Michel-Rolph Trouillot »http://calenda.org/267024

 

Communications

 

Gaby Anderl, Docteure en histoire contemporaine, membre du directoire de la Société Autrichienne de Recherche sur l’Exil (Vienne, Autriche) « La lisibilité de l’invisible: Tracer les mémoires déchues à Vienne »

Céline Barrère, maître assistante en anthropologie, École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille, et centre de recherche sur l’habitat, UMR LAVUE (France) ; « ‘Doing memory’ ou collecter des récits de vie à l’hôtel : réflexions méthodologiques sur le passage de mémoires dominées »

Lenore Metrick-Chen, Professeure associée en Histoire d’Art, Drake University, Des Moines, Iowa (USA), « Monuments and Memory — and Memory »

Barbara Morovich, Maitre assistante à l’ENSAS, Strasbourg (France) et Pauline Guinard, Docteure en géographie, Mosaïque-LAVUE, Paris (France) « De Strasbourg à Johannesburg : l’art de mettre la ville en mémoire ? La fabrique des mémoires alternatives à travers des dispositifs sonores et numériques »

Henrik Reeh, Professeur associé, department of Arts and Cultural Studies, Université de Copenhague (Danemark), « « Passages de mémoires: Walter Benjamin ».

Christoph Reinprecht, Professeur de sociologie à l’Institut de sociologie de l’université de Vienne (Autriche) (communication avec Gabriele Anderl)

 

En présence de Myriam Cottias, Historienne, directrice de recherche au CNRS, directrice du CIRESCL, UMR CRPLC, qui conclura la journée

 

accès à l’École d’architecture, métro Grande Bibliothèque, ligne 14