Images

Rencontres débats Superville – Festival Superstock!

palissade

 

 

 

 

Du 2 au 10 juillet, Horizome a participé au Festival Superville/Superstock (ici en images ) organisé par l’association Bellastock à Bobigny (93), sur la friche industrielle des usines Miko. Cette friche fait face au parc de la Bergère qui longe les berges du canal de l’Ourq.

superville

 

 

 

 

 

Ces rencontres se sont déroulées en deux temps, la première phase étant les rencontres Superville. Elles invitent les associations, collectifs, SCOP et autres structures travaillant dans le champ large de la production de la ville (scénographie, design, art, architecture, urbanisme, géographie, médiation culturelle, paysagisme…) à échanger autour des pratiques liées à la construction de l’espace urbain aujourd’hui. Le temps d’un weekend, une dizaine de tables rondes se sont succédées pour faire évoluer les savoirs, partager les expériences et se poser la question du devenir de nos pratiques : comment les rendre pérennes, la question de la posture et de la pratique de ces structures qui oeuvrent en marge de la fabrique dominante de la ville.

constru3

 

 

 

 

 

La deuxième phase s’est déroulée à la suite de ces rencontres, sous la forme du chantier Superstock : nous avons construit des aménagements pour le parc de la Bergère avec d’autres collectifs, d’abord entre structures ayant participé aux rencontres puis en intégrant des festivaliers venus d’un peu partout. Horizome a travaillé sur le site Pergola avec Zeppelin, collectif de paysagistes de Paris (Site internet et Facebook ) et Parenthèse, collectif d’architectes de Montpellier (site internet et Facebook)

Si vous voulez en savoir plus sur les constructions et voir le site en image, c’est par => ici !

(mettre le pdf en lecture « deux pages en continu » : click droit/deux pages en continu) 

Le Jardin du Monde

Le Jardin du Monde, jardin partagé de la maille Karine, vous invite à participer à la semaine du chantier participatif du samedi 27 août au dimanche 4 septembre.

_DSC0916
Le panneau d’information du Jardin du monde

Depuis le début de l’année, l’équipe d’Horizome accompagné de l’artiste Zai Mo et de Corinne Lairy de eco-conseil participent avec les jardiniers à la création d’un espace vert au coeur de maille favorisant les rencontres et la découverte de l’autre mais aussi du jardinage. Au fur et à mesure, à travers les labo-brico, le jardin se dessine, laissant place à des parcelles individuelles et collectives, un espace pédagogique permettant l’expérimentation et l’expression artistique! Qui dit jardin, dit espace convivial! Pour se reposer, papoter et contempler les fleurs tout en restant un peu à l’ombre ou de la pluie qui n’a pas prévenu de son arrivée!

Ainsi fin août l’espace convivial se construit à base de bonne humeur, discussions, vis, marteaux, tasseaux de bois, café, imagination, plantes et bien sur de vous avec les jardiniers ! Et pour ceux qui ne sont pas d’humeur à bricoler, l’équipe d’Horizome vous propose un atelier cultivateurs de sons, viens faire du bruit !

En attendant voici les premiers pas de nos interviewers en herbes !

13769510_10209931788272367_6864365264663786231_n
embellissement du jardin avec un atelier création oiseau !
13669499_1748004832106233_5750222184794740054_o
Des idées ? Des envies ? Viens mettre un post-it sur le plan du jardin !

 

_DSC09182016-KARINE-chantier-ouvert_vert

Festival Voix Publiques #2 !

VOIX_PUBLIQUES2 copy

Festival Voix Publiques 2016 :  Faisons place à l’espace commun !

Télécharger le programme complet en pdf : ICI

Du 19 au 21 mai 2016, de 12h à 23h, le festival Voix Publiques propose un espace propice à l’inspiration pour collectivement ré-imaginer l’espace public des communs. Durant ces trois journées, le Théâtre et la place André Maurois deviennent un chantier ouvert et expérimental facilitant l’échange et la concertation. Au programme: exposition, interventions dans l’espace public, repas festifs sur la place, ateliers populaires d’urbanisme, visite du théâtre, émission radio en direct et projection de films.

Voix Publiques? Voies publiques ? Les voix des usagers? Les voies de circulation? L’espace public? La participation citoyenne? Les politiques publiques? Le festival est un joyeux mélange de toutes ces questions liées à notre environnement urbain, de l’espace rêvé à l’espace créé.

Le quartier de Hautepierre, en pleine rénovation urbaine, soulève la question de la place des habitants dans la conception de la ville. Quelle place est donnée à l’usager, au résident, au passant, dans la production de l’espace urbain et quel est le degré d’appropriation qui leur est laissé lorsque cet espace est construit?

A travers différents dispositifs, nous serons amenés à réfléchir collectivement sur les habitudes, les usages, les regards portés sur la place André Maurois, sur le théâtre de Hautepierre et sur le quartier dans son ensemble.

Quels sont les outils disponibles pour rendre cette co-conception possible? L’art peut-il jouer un rôle de catalyseur des initiatives habitantes?

Dans cet esprit de co-construction, le festival est conçu comme un évènement ouvert, co-organisé par les partenaires/associations du quartier afin de rendre compte des initiatives locales le plus largement possible: Les Migrateurs, le CSC Le Galet, Table & Culture, la JEEP, l’ANPU, la Cie 12:21, La Cie Somebody, Hautepierre sur Les Tréteaux, 3 mothersfilms & Caffè italia off, le PRU de Hautepierre, association AFEV, Femmes d’ici et d’ailleurs.

Il s’agit de révéler un véritable réseau de partenaires et de mutualiser les ressources pour mener un projet collectif démontrant le dynamisme et l’appropriation du quartier par et pour les habitants de Hautepierre.

Le collectif Horizome coordonne le festival et se place ainsi comme un véritable connecteur (#hub, #tiers-lieu) au sein de l’espace des communs.

Programmation (Détails ci-dessous)

Expositions ouvertes tous les jours du festival à partir de 12h:
+Exposition ANPU – Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine www.anpu.fr
+Ici-Correspondances, Cie 12:21
+Jouez avec les mailles. Avant après, Hautepierre a changé. Direction de territoire Cronembourg Hautepierre Poterie Hoeberg. Ville et Eurométropole de Strasbourg
+Territoire des initiatives locales, Horizome
+Une vie de quartier, CSC Le Galet

 

Jeudi 19 mai

⇒12h-14h: Repas à Table et Culture (sur réservation au 06.20.06.62.12, payant – plat 7€, plat-dessert 8,5€, menu complet 10€)

⇒ 14h:
+Animation de Rue avec le CSC Le Galet
+Visite du Théâtre de Hautepierre avec Les Migrateurs
+Émission de radio “Voies publiques” #1
+Atelier Populaire d’Urbanisme

+LABO BRICO
+Atelier jeu vidéo 3D
+Opération divan avec l’ANPU – Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine – www.anpu.fr
+L’imprimerie spectaculaire

⇒ 18h30: Inauguration du Festival

⇒ 20h: Spectacle “Un soir chez Boris”, Les Migrateurs (sur réservation, payant)

⇒ 21h30: Projection > Ciné-concert sur le film documentaire “Travail et Immigration”, Three mothers films & Caffè italia off

Vendredi 20 mai

⇒ 12h-14h: Repas à Table et Culture (sur réservation au 06.20.06.62.12, payant – plat 7€, plat-dessert 8,5€, menu complet 10€)

⇒ 14h:
+Animation de Rue avec le CSC Le Galet
+Visite du Théâtre de Hautepierre  avec Les Migrateurs
+Émission de radio “Voies publiques” #2
+Atelier Populaire d’Urbanisme

+LABO BRICO
+Web TV avec Hautepierre sur les tréteaux
+L’imprimerie spectaculaire

⇒ 18h30: Présentation du Projet Ici-Correspondances, Cie 12:21

⇒ 20h: Spectacle “Un soir chez Boris”, Les Migrateurs (sur réservation, payant)

⇒ 21h30: Projection de films > “Les enfants du dehors”, réalisé par Mariette Feltin

Samedi 21 mai

⇒ 10h-13h:
+L’imprimerie spectaculaire
+Médiation et tractage pendant le marché de Hautepierre
+Visite du Théâtre de Hautepierre  avec Les Migrateurs

⇒ à partir de 16h:
+Et si on construisait ensemble? atelier de co-construction place Maurois.
+Discussion sur le thème des communs autour d’un goûter “Dans le cadre d’un développement urbain, quels sont les possibles et les contraintes dans l’émergence des initiatives locales?”
+présentation du projet “Voix de Hautepierre ”, réalisé par Alexandru Pamfile et Abdelkader Sedi Ali Cherif, Mehdi Omari
+Présentation du film sur Table et Culture en présence de Charlotte Béfort
+Émission de radio “Voies publiques” #3
+Balade sonore au casque de Marine Angé
+L’imprimerie spectaculaire

⇒ 17h: Spectacle “Un soir chez Boris”, Les Migrateurs (sur réservation, payant)

⇒ à partir de 18h30: Apéro / Repas partagé / Soirée Festive !

Détails du programme
Expositions:

#Territoire des initiatives locales, Horizome
A travers six exemples d’initiatives locales à Hautepierre, Horizome tente de montrer les différents parcours de ces porteurs de projets, et de révéler le potentiel et les nombreux impacts provoqués par ces initiatives. L’exposition les donne à lire sous la forme de photographies et d’interviews audio, ainsi que d’une édition limitée de cartes postales qui seront distribuées pendant le festival.

#Exposition ANPU – Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine www.anpu.fr
Exposition sur le processus de travail de l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine (Principes fondateurs, méthode, exemples de territoires traités…)

#Ici-Correspondances, Cie 12:21
Des silhouettes affichées sur les murs du quartier , une balade dans Hautepierre accompagnée de bribes de vies dans le hall du théâtre.
Qui sont ces gens ? Vous les avez peut-être déjà croisés, c’est peut-être vous, un voisin ou un ami. C’est peut-être le parent d’un enfant qui fréquente la même école que votre fille ou fils. Vous avez en commun Hautepierre.
La compagnie 12:21, le CIR- Foyer Notre Dame et l’association Femmes d’ici et d’ailleurs proposent ces instantanées – extraits du projet Ici-correspondances.

#L’exposition photographique du PRU-Projet de rénovation urbaine- Hautepierre

Films, ciné-concert, spectacle vivant :

#Ciné-concert, 3mothersfilm (55 minutes)
«Travail et Immigration, un documentaire vivant» retrace les grandes migrations qui, à partir du début du siècle, ont vu les Européens et les populations du monde rural du sud de l’Italie se déplacer massivement vers l’Amérique et veut rendre compte de combien l’histoire des migrations et des migrants participe à une notion plus globale de l’histoire. De surcroît, les images d’archives documentent et témoignent l’impact que la main-d’œuvre ouvrière subsaharienne et européenne a eu, à partir de la fin de la deuxième guerre mondiale, sur le paysage français.

En reconstituant, à rebours, le grand axe transatlantique Europe-Amérique, le documentaire renvoie à l’autre grand axe de l’histoire des migrations qui depuis l’Afrique mène, à travers des milliers d’embarcations de fortune et de mort, en Europe et notamment dans les centres de rétentions. Tout au long des quatre sections, dont le documentaire est constitué, les séquences mettent en rapport et retracent les lignes de ces deux grands axes de l’immigration du passé et du présent en enregistrant des situations, des faits qui, pour tout migrant, dans son voyage tiennent toujours à son départ et à son arrivée, à sa condition d’avant son départ et à celle d’après son arrivée, mais aussi, comme dans le cas des tragédies à répétition qui touchent Lampedusa et la Méditerranée, à sa condition entre les deux.

Musique et voix en directe jouées en live.

plus d’infos : http://threemothersfilms.org

#“Les enfants du dehors” réalisé par Mariette Feltin (55 minutes)
Dans le  quartier de Hautepierre à Strasbourg,  deux enseignantes de l’école maternelle ont fait le pari de modifier l’espace même de leur école en créant un petit jardin sauvage,  modifiant  ainsi le temps de l’école. Le dehors n’est plus une cour de récréation bitumée. Il   fait partie du travail avec les enfants autant que la salle de classe. C’est comme un mur qu’on abolit, la vue devient plus large. Pour les petits citadins, la terre, la boue, les plantes, les cailloux redeviennent objets « naturels », de ceux qu’on ne  possède pas mais avec qui on entretient une relation concrète. Alors parler, compter, acquérir des savoirs, vivre avec les autres deviennent des expériences actives et attentives.

#Film sur Table et Culture
Dans le cadre des Ateliers de l’image de l’association Répliques et du projet  » Fabriquer, inventer, partager : Hautepierre à l’heure du numérique « , Charlotte Béfort, formatrice au sein des Ateliers de l’image, a accompagné pendant un an des élèves du Collège François Truffaut, ainsi qu’un groupe de volontaires, dans la réalisation d’un film documentaire sur l’association Table & Culture.

Plus d’infos : https://www.facebook.com/fabriquerinventerpartager

#Projet “Voix de Hautepierre”
Voix de Hautepierre est un projet vidéo qui explore les expériences de la vie quotidienne des  hautepièrrois. C’est l’aboutissement d’une première étape de travail d’un projet plus large qui consiste à réaliser un ensemble des actions artistiques et culturelles avec les habitants du quartier. Par le biais des rencontres-débats et des micro trottoirs nous avons interrogé des résidents de Hautepierre sur des thèmes comme l’exclusion, l’échec, mais aussi l’espoir. C’est en mettant en dialogue des idées, des témoignages  et des personnes qu’on peut trouver des solutions aux réalités parfois sensibles. Projet mené par Alexandru Pamfile et Abdelkader Sidi Ali Cherif, Medhi Omari.

#“Un soir chez Boris”: Cirque – Equilibre sur Objets – Burlesque
Boris, il est artiste de cirque. Trappeur des banlieues, amoureux des ours et des chansons d’amour des années 80, il est seul dans sa yourte et plein dans sa tête. Son enjeu : ses jeux.
Devant 100 personnes, il tisse ses digressions, ses visions. Son accordéon, c’est son piment. Ça l’occupe de plus en plus ces derniers temps. Ça l’excite, le multiplie. En revanche, son looper le pose, le rafraîchit. Il s’invente de l’air. Le vent se lève dans sa tête et le tient en équilibre. Cow boy actuel, funambule de proximité, sa barbe, je me demande bien ce qu’il en est… Mon ami Boris, c’est l’autre, dans ma tête, peut‐être bien celui de la soirée disco, qui toque à la porte du chapiteau mais que je tiens pas tellement à laisser entrer de suite car on est déjà beaucoup trop.

Spectacle présenté par Les Migrateurs au Théâtre de Hautepierre sous une yourte. durée 1h20. Payant, sur réservation. 6€ pour les habitants de Hautepierre. Plus d’infos : www.lesmigrateurs.eu

Interventions / Ateliers dans l’espace public :

#Table et Culture
Le restaurant associatif et traiteur Table et Culture créé en 2011 sous l’initiative de trois habitantes de Hautepierre crée un espace de vie, de convivialité, interculturel et intergénérationel favorisant le lien social sur le quartier. Cette initiative contribue aussi à donner une nouvelle dynamique et s’inscrit dans le projet de la rénovation urbaine. Aujourd’hui le restaurant est situé dans le hall du Théâtre de Hautepierre. Vous pouvez retrouver toute l’équipe et déguster un repas tous les midis du lundi au vendredi. Infos menus et réservation www.table-et-culture.fr / 06.20.06.62.12

#Animation de Rue
L’équipe de l’A.M.A.M (Antenne Mobile d’Animation dans les Mailles) du CSC Le Galet assure une présence éducative et préventive dans les différentes mailles du quartier de Hautepierre. A l’occasion du festival venez retrouver toute l’équipe pour participer à des jeux de société, manier des raquettes, jouer au ballon, faire du coloriage …  Un nouveau terrain de jeu s’offre à vous, c’est la place du Marché (place André Maurois)

#Labo Brico – Laboratoire des usages Urbains
Le labo brico est un espace d’expérimentation autour des pratiques possibles dans la ville de demain.  L’idée est de réfléchir ensemble au usages que nous souhaitons voir naître dans nos espaces publics en créant directement des maquettes à taille réelle sur place. Les thématiques seront ouvertes : cuisiner, lire, danser…dans la ville, vos propositions seront également les bienvenues. Johan Viscuso, designer de service.

#Atelier Populaire d’Urbanisme
Un Atelier Populaire d’Urbanisme (APU) est un groupe de travail réunissant des habitants d’un quartier et des intervenants extérieurs (urbanistes, géographes, plasticiens, architectes, paysagistes) pour établir des projets de rénovation, d’aménagement et de développement des conditions de vie. Chacun des rendez-vous a comme mission de faire des propositions concrètes pour coproduire un projet urbain et organiser un «mieux vivre ensemble» dans le quartier. Il s’agit de construire les conditions pour que les habitants s’approprient le projet urbain.

Lors du festival, une maquette de Hautepierre sera installée. La maquette sera modifiable pour pouvoir créer un « quartier idéal ».

Chacun pourra également inscrire des mots sur un mur pour exprimer son ressenti sur le quartier.

#Radio “Voix publiques”, prémisse de la radio de l’APU
Voix Publiques ou Voies publiques ? Et bien pourquoi ne pas connecter les deux grâce à la magie des ondes radiophoniques ? Les voix de circulation des pensées et des idées nouvelles, pour ré-imaginer l’espace urbain, sont aujourd’hui numériques, et en raison d’un fort renouveau de la radio, elles se diffusent principalement via ce médium,

Comment parler aujourd’hui de sphère publique sans faire de l’espace à l’expression citoyenne libre ? Quelle autre meilleure occasion que notre festival  pour faire place aux habitants et à tous les acteurs de la construction de la ville, tous ici réunis sur un même plateau ?

Alors que le quartier de Hautepierre est en pleine rénovation urbaine, quoi de mieux qu’une radio de proximité pour faire entendre le chantier de la rénovation urbaine et donner la voie à l’équipe de l’Atelier Populaire d’Urbanisme durant une  » SPECIALE APU « , et pour officiellement lancer (sur le web), la toute nouvelle Radio APU !

Voies publiques en live tous les jours à partir de 16h.

#Web TV avec Hautepierre sur les tréteaux
Dans le cadre des projets artistiques menés depuis 10 ans dans le quartier, une Web TV participative réalisée par et pour les habitants du quartier de Hautepierre démarre.

Vincent Viac, réalisateur, vous accompagnera pour la création et la réalisation de programmes audiovisuels : journal TV, interview, talents du quartier (danse, musique…), Aujourd‘hui maman…

#Opération divan avec l’ANPU – Agence Nationale de Psychanalyse urbaine
L’ANPU installera des divans dans différents points stratégiques de la place André Maurois, et proposera aux passants de s’asseoir avec eux pour répondre à quelques questions et dresser un «portrait chinois» du territoire : Et si votre ville était un fruit ? Un animal ? Une chanson ? Que souhaiterait votre ville pour son anniversaire ? Pouvez-vous nous dessiner votre ville ?…   

#Balade sonore au casque
Marine Angé vous invite à traverser les mailles Brigitte et Jacqueline en vous immergeant dans une balade sonore narrative.
Débutant près de l’arrêt de tram Cervantès, il vous faudra télécharger le fichier en suivant ce lien et vous munir d’un casque audio : http://radioentropie.org/balade-au-casque/.

#Venez discuter sur le thème des communs urbains et des initiatives locales autour d’un goûter !
La transformation de l’’espace public suscite différentes émotions et questionnements tout au long d’un développement urbain. Les usages individuels et communs des lieux du quotidien en sont perturbés.
Ce temps de discussions et d’échanges permettra de comprendre quels sont les possibles et les contraintes à l’émergence d’initiatives locales dans une période de forte transformation urbaine?

#Atelier de création d’un jeu vidéo 3D
Il s’agit d’un atelier de co­création autour de l’utilisation et du détournement d’un moteur de jeu vidéo existant permettant l’initiation à la modélisation et aux outils spécifiques au jeu vidéo pour permettre la co­création d’un jeu vidéo dont le sujet principal est la maille Karine, à Hautepierre.

A travers des partages de connaissances sur la modélisation, le texturage, la mise en lumière, le rendu et les outils spécifiques au jeu vidéo, l’objectif est de créer un jeu qui contiendra une dimension artistique, dont le sujet central sera le quartier de Hautepierre.

Plus d’infos : https://www.facebook.com/fabriquerinventerpartager

#L’imprimerie spectaculaire
L’imprimerie spectaculaire, dispositif de création d’images collectives, viendra faire halte au festival ! Des imprimeurs vous proposeront un exercice divinatoire autour du théâtre de Hautepierre. Que peut devenir ce lieu ? Quels spectacles va-t’il accueillir ? À vos idées, nous apportons encres et papier ! Louis Augereau, bricoleur-graphique.

Appel a RESIDENCE ARTISTIQUE 2016

APPEL À RÉSIDENCE ARTISTIQUE 2016
RÉSIDENCE DE RECHERCHE & DE CRÉATION

appel_residence_2016

1 – L’association Horizome

L’association est présente sur le quartier de Hautepierre de Strasbourg depuis 2009. Au travers de diverses actions artistiques et culturelles (ateliers artistiques, déploiements d’outils numériques, aménagements participatifs, résidence artistique, expositions…).
Horizome invite à l’échange et tente de révéler les dynamiques locales. L’association œuvre à montrer et développer l’appropriation de la ville par ses habitants à travers le prise en compte des cultures, l’expression des créativités et les interactions entre les savoirs-faire (connaissances d’usages et historiques, savoirs-faire locaux, projets d’étudiants, démarches artistiques, recherche universitaire…).
Ainsi, nous privilégions une démarche transdisciplinaire qui mélange les arts, sciences sociales, l’architecture et l’urbanisme, en relation avec les habitants et d’autres associations du quartier. Notre champ d’action est réparti sous 3 axes:

Axe 1: Actions artistiques dans l’espace public (résidence artistique, Recherche, Festival)

Axe 2: Aménagements participatifs d’espaces publics et pouvoir d’agir (Aménageons la place Erasme, construction d’aménagement autour des jardins partagés).

Axe 3: Accompagnement d’initiatives locales dans les domaines créatifs et/ou numériques: Art et Métier (Atelier Populaire d’Urbanisme, Atelier radio, atelier autour du numérique dans le cadre du programme FIP).

triptique
Les 3 axes d’Horizome


2 – La résidence artistique

Chaque année Horizome accueille des artistes en résidence au sein des locaux de l’association. Au travers de ces collaborations artistiques, Horizome participe au décloisonnement du quartier et à l’ouverture des champs d’interventions. En effet, les résidences ont lieu dans l’espace public et sont des moments où l’association favorise l’échange entre les différents acteurs du territoire: les habitants, les artistes, les chercheurs et le collectif.

DSC_2154
Androa Mindre Kolo – 2013
beton_6
Les Trames ordinaires – 2014

 

Objectifs de la résidence:

> Questionner la place de l’art et de l’artiste dans les espaces publics notamment dans un quartier populaire
> Questionner un travail artistique en fonction d’un territoire, de son histoire et de sa géographie.
> Révéler les dynamiques et initiatives locales.
> Co-créer une oeuvre artistique accessible à tous.
> Démocratiser les pratiques artistiques
> Favoriser les échanges et collaboration entre les différents acteurs du quartier (association, institutionnels, habitants, chercheurs, artistes…).
> Favoriser l’implication des différents acteurs dans la construction de leur quartier.

Modalités de la résidence:

> La durée moyenne effective de la résidence est de 60 jours de présence obligatoire consécutifs durant la période de mai à septembre 2016. Les dates sont à définir en fonction du projet du candidat et du planning de l’association.
> L’artiste devra en collaboration avec les membres de l’association participer à la préparation de deux journées de restitution destinées à présenter au public le travail artistique réalisé pendant la résidence. La restitution aura lieu dans un délai de 1 mois après la fin de la résidence. Le coût de l’événement est à la charge de l’association.
> Pendant la résidence, si l’artiste doit s’absenter pour d’éventuelles sollicitations, participation à des manifestations extérieures, il devra respecter les jours d’absence autorisés définis dans la convention à condition que cela soit compatible avec le planning de la résidence.
> Le candidat recevra une allocation de résidence d’un montant de 1500 euros par mois toutes charges comprises.
L’artiste disposera d’un budget de production d’un plafond maximum forfaitaire de 2 000 euros durant la résidence. La somme est versée sur présentation de facture au nom de l’association.
> Au cours de la résidence, l’artiste est amené à présenter son travail, à mener des rencontres et des ateliers permettant d’échanger, de sensibiliser et d’impliquer les publics dans le processus de création.
> Les bureaux de l’association sont dans un appartement composé d’une grande salle de réunion qui fait également office d’espace de co-working, 1 cuisine, 1 salle de bain, 1 WC et une chambre dédiée aux bureaux de l’équipe. La deuxième chambre, avec un lit, bureau et étagère, est mise à la disposition de l’artiste.
> Il est demandé à l’artiste de loger dans les locaux de l’association afin de mieux s’immerger dans le quartier et mener à bien le travail de terrain demandé.
> Pour mener à bien son travail, l’association met à disposition son matériel et ses locaux.
> Les membres de l’association et notamment l’équipe salariée accompagneront l’artiste dans son travail de création.
> Selon les cas, une diffusion du travail réalisé peut-être envisagée avec des structures partenaires à l’issue de la résidence.

3. Dossier de candidature

Qui peut y postuler ?

Les candidats sont sélectionnés sur dossier par un jury de professionnels et par les habitants du quartier de Hautepierre.
> 10 candidats sont pré-sélectionnés par les membres de l’association Horizome.
> Un jury de professionnels du secteur culturel strasbourgeois et alsacien sélectionne 3 candidats sur les 10 pré-sélectionnés.
> Le projet des 3 candidats est présenté et soumis au vote des habitants du quartier de Hautepierre pour le choix final.

Des critères sont nécessaires afin d’avoir une vision claire de votre projet :
> Aucune thématique ou médium n’est imposé.
> Proposer une démarche pertinente et contextualisée.
> Travailler en collaboration avec différents acteurs dans une dimension de transversalité avec d’autres disciplines (anthropologie, architecture, urbanisme, patrimoine, …).
> Mettre en avant un projet en lien avec le quartier de Hautepierre et de ses habitants via une action de médiation.
> Avoir une forte sensibilité et motivation du projet en cohérence avec les problématique du territoire.
Des candidatures d’artistes issus de milieux populaires sont encouragées.

Constitution du dossier:

Pour être recevables, les candidats devront fournir un dossier complet par e-mail comprenant :

> Une note d’intention
> Un curriculum vitae.
> Un dossier présentant le travail déjà mené (sous le format pdf)
> Un n° SIRET ou être affilié à la maison des artistes.
> La fiche description du projet à télécharger sur le site internet de l’association.

Date limite d’envoi du dossier :
le 1er mars 2016 cachet de la poste faisant foi.

Les candidats non retenus seront avertis par courriel.

Adresse d’envoi des candidatures :
par mail : admin@htp40.org

plus d’infos : http://www.horizome.org
Pour toutes questions : Mélanie Fresard
et Bernadette Nguyen
Chargée d’administration et chargée de coordination
Tel association : 03 69 14 56 42
Mail : admin@htp40.org

Appel à résidence 2016 – Association Horizome

Fiche description du projet.format_openoffice

Fiche description du projet.format_word

 

VOLUME 2 : Fabriquer, Inventer, Partager : Hautepierre à l’heure du numérique!

Fabriquer, Inventer, Partager : Hautepierre à l’heure du numérique!
Vol.2 : De Octobre 2015 à Juillet 2016

agenda

Du 22 Octobre au 15 Janvier :
Exposition « Fabriquer, Inventer, Partager : Hautepierre à l’heure du numérique » est une exposition de valorisation des objets créés par les jeunes de 14 à 25 ans entre mars et septembre 2015 (Volume 1 du programme).
Au Shadok, fabrique du numérique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour accéder au site internet, c’est par ici

Vous pouvez suivre le projet et ses actions grâce à la page Facebook officielle.

HTP LIVE #40

Horizome était ce week end 23 et 24 Octobre Mailles Jacqueline et Brigitte, pour vous faire découvrir le travail sur La Mémoire de l’Utopie des résidents artistiques Nicolas Pasquereau & Pierrick Albert!

Au programme :
– atelier micro-sérigraphies sur les murs de l’école élémentaire Jacqueline
– exposition de sérigraphies des photographies d’archive de Hautepierre
– atelier d’écriture ; correspondance aux générations futures (lettres scellées dans une capsule à ouvrir dans 15 ans!)
– découverte des modules sonores
– atelier Imagine ta maille, cartographie subjective, créative et futuriste des mailles
– balades sonores
C’était aussi l’occasion de venir à la rencontre de Horizome, et de découvrir les actions menées tout au long de l’année.

Un fabuleux week-end nous permettant de clôturer dans la joie et la bonne humeur la résidence artistique 2015!

La preuve en images ->

Numériser

Résidence Artistique 2015 : La restitution!


INAUGURATION >

LE VENDREDI 23 OCTOBRE à 18H30,
Arrêt de TRAM A « CERVANTES »
ATELIERS ET EXPOSITION >
LE VENDREDI 23 de 15H à 20H
LE SAMEDI 24 de 11H à 18H

Lieux :
Maille Jacqueline : place des Palabres / Maille Brigitte : petit bois

HAUTEPIERRE S’IMAGINE

ATELIERS :
Durant les 23 et 24 octobre,
divers ateliers clôturont la résidence :
> Correspondance aux générations futures
> Micro-sérigraphies sur les murs de l’école Jacqueline
> Imagine ta maille, cartographie subjective et créative futuriste des mailles
LE PROJET : LA MÉMOIRE DE L’UTOPIE
La Mémoire de l’Utopie mené par Pierrick Albert et Nicolas Pasquereau questionne la requalification urbaine ambitieuse de ces dernières années à Hautepierre, qui impose des changements aux habitants. La question de la mémoire émerge de manière nostalgique, mais ils la souhaitent positive. Elle accompagne chacun de ceux qui ont vécu ici, elle
nourrit le regard que chacun porte sur la ville et le territoire. Ainsi, par leurs interventions, les artistes souhaitent permettre à ces derniers d’accompagner la transformation de Hautepierre en travaillant sur les « traces » d’un passé en construction et l’appropriation même de la matière qui constitue le territoire. Il s’agit en effet de questionner cette mémoire passée et d’en nourrir la future. Ils invitent les habitants d’Hautepierre à transmettre un message sensible, numérique, visuel, tactile ou sonore aux passants du futur quartier, par l’appropriation et la valorisation des matériaux et la matière qui constitue la ville, particulièrement le béton, élément d’identité de l’espace urbain, souvent associé à un imaginaire négatif et impersonnel.Répartis sur le territoire, « les messages » forment une oeuvre ouverte et participative, inscrite et active dans les espaces publics. Ils nous invitent à suivre un parcours situé entre la maille Brigitte et Jacqueline pour explorer une partie du quartier.
BALADES SONORES
Venez télécharger la bande sonore, mettez un casque sur les oreilles et partez à la découverte d’Hautepierre en vous laissant guider par une histoire. Cette balade, à réaliser seul ou en groupe, est téléchargeable librement par tout temps.
En la réalisant, vous découvrirez des lieux, des espaces mis en lumière par le son. Il est conseillé de faire la balade de nuit.

Participation libre

Durée : 30 min.

Lieu de départ et d’arrivée : Au milieu de l’arrêt de tram Cervantes ( direction parc des sports ) Hautepierre, Strasbourg 67200 possibilité de prêts de casques et lecteurs audio sur demande.

Bande son disponible  ici

Un projet créé par Marine Angé & Juliette Autin dans le cadre
des Journées de l’Architecture 2015, avec la participation de Akram Dahdouh d’Horizome et l’aide percussive de Vincent Pellerin.

Balades Sonores! Télécharger la balade>>

BALADES SONORES

Venez télécharger la bande sonore, mettez un casque sur les oreilles et partez à la découverte d’Hautepierre en vous laissant guider par une histoire. Cette balade, à réaliser seul ou en groupe, est téléchargeable librement par tout temps.
En la réalisant, vous découvrirez des lieux, des espaces mis en lumière par le son. Il est conseillé de faire la balade de nuit.

Participation libre

Durée : 30 min.

Lieu de départ et d’arrivée : Au milieu de l’arrêt de tram Cervantes ( direction parc des sports ) Hautepierre, Strasbourg 67200 possibilité de prêts de casques et lecteurs audio sur demande.

Pour télécharger la balade, cliquez sur le lien, puis clic droit sur le son qui s’affiche.

Qualité optimale (.Wav – 280 Mo)
Bonne qualité – (.mp3 – 66 Mo)
Qualité médiocre (.mp3- 32 Mo)

Un projet créé par Marine Angé & Juliette Autin dans le cadre des Journées de l’Architecture 2015, avec la participation de Akram Dahdouh d’Horizome et l’aide percussive de Vincent Pellerin.

 

Aménageons la Place Erasme – ÉTÉ 2015

Retour en images sur le 3e été du chantier ouvert Aménageons la Place Erasme !(du 20 juillet au 08 août).

Les enfants se sont joints à Horizome pour fabriquer bancs, terrain de pétanque, table de pique-nique, balançoire, barre de pompier… et pourront désormais en profiter!

Vous pouvez retrouver le journal de bord du chantier sur notre page facebook!

En collaboration avec Délit d’Archi

Soutenu par l’ASERH, l’ACSE et le Conseil Général

articleDNA1 articleDNA2
DSC_0004 DSC_0010 DSC_0017 DSC_0018 DSC_0037 DSC_0041 DSC_0048 DSC_0069 DSC_0071 DSC_0073 DSC_0081 DSC_0100 DSC_0103 DSC_0122 DSC_0148 DSC_0049 DSC_0050 DSC_0147 DSC_0213 DSC_0217 DSC_0254 DSC_0322

TOURNÉE DES MAILLES 2015

Tout le mois de Juillet a eu lieu la Tournée des Mailles, organisée par la Maison de l’enfance.
Horizome a pu proposer des ateliers d’initiation à la radio, mais aussi d’écriture, dessin, slam, musique avec les Tambours de Hautepierre.
Un mois de Juillet sous le signe de la convivialité, des échanges et de rencontres!
Merci à tous les participants!

En partenariat avec le Collectif Cavena.

 

LE CHANTIER PARTAGE SA FÊTE!!

Après 3 semaines de chantier du projet AMENAGEONS LA PLACE ERASME, il est temps de venir inaugurer le lieu lors d’une après-midi/soirée festive et conviviale, ce :

Vendredi 7 Août

Dès 15 heures

Place Érasme/maille Éléonore

Tournoi de pétanque, Barbecue, Atelier street art, Atelier mobile sur la mémoire de Hautepierre, Jeux et Animations, et Apéro-Musique partagé!

Chantierfête_flyerA5

Aménageons la place érasme – processus collaboratifs et résultats des questionnaires

IMG_20150523_164605_bDepuis Mars 2015, le processus de travail sur les aménagements participatifs du secteur érasme a repris. Il s’agissait de faire une évaluation des aménagements déjà réalisés, puis de réfléchir ensemble à la suite à donner au projet pour cette dernière année de construction.

QUESTIONNAIRES

Vous trouverez ici le questionnaire : Questionnaire Erasme 2015

Et ici les résultats sous forme graphique : Questionnaires Résultats

Le premier outil a été un questionnaire en format numérique sur tablette, et au format papier. Une équipe, en grande partie bénévole, s’est constituée pour aller questionner les habitants du secteur érasme, principalement en porte à porte mais également dans l’espace public. A l’heure actuelle, 65 personnes ont répondu, avec un panel assez représentatif et diversifié. Le questionnaire est aussi bien qualitatif que quantitatif.
Il s’agit là d’une première phase, et une analyse plus poussée des résultats définitifs sera engagée, mais les résultats sont encourageants, avec une note moyenne de 7,33/10 pour les aménagements de 2013 (jardin collectif, cabane et estrade de jeux) et de 7,89/10 pour les aménagements de 2014 (bancs, agrès musculation, aire de jeux petite enfance, balançoires et parcours ludique).
Les personnes interrogées semblent globalement de plus en plus motivées à l’idée de participer au projet d’année en année (cf. question Q10 et Q11) , et à la question « Etes-vous d’accord pour qu’on continue ce projet? » 52 personnes répondent « oui » sur 55 ayant répondu à la question (94,5%)
Des propositions d’aménagement ont émergé, ainsi que des choix sur de nouveaux lieux possibles à réaménager. 3 lieux ressortent principalement pour des réaménagements : le terrain entre les parking de la place érasme (où 4 bancs ont déjà été installés), l’aire de jeux proche de l’école maternelle qui avait été incendiée, et la zone avec les collines en béton à côté du jardin de nos rêves.
Les quelques remarques négatives concernent en général la sécurité des aménagements par rapports aux enfants (appréhensions liées au matériau bois) > Un organisme indépendant a une mission sécurité sur les aménagements et a donné un premier avis pour l’instant favorable sur le projet – , Le bruit causé par une sur-utilisation des balançoires par les enfants (cris, bagarres) > il semble que la sur-utilisation diminue avec le temps, à vérifierIl s’agit également d’encourager les parents à plus de présence sur l’aire de jeux , et des usages tard le soir qui peuvent causer des gênes sonores pour le voisinage. > ces usages existaient apparemment avant le projet, les a-t il renforcés ? à vérifier aussi… Ces situations révèlent surtout le principal problème sur la place et plus généralement sur le quartier qui est le chômage, et en particulier celui des jeunes adultes.
photo
LES LABOS-BRICO 2015

Le format « labo-brico » a repris également, permettant un moment de rencontre, d’échange et de co-conception un samedi par mois, directement sur la place. Plusieurs dispositifs sont expérimentés :

Dessins sur fond photo du lieu à ré-aménager : Constitue un point de départ plutôt orienté vers l’imaginaire et l’utopie, ce dispositif est très apprécié par un public jeune (enfants de 5 à 15 ans), mais peut aussi être utilisé par les architectes qui dessinent alors les idées de publics plus âgés ayant un rapport plus difficile au dessin.

.

.

.

.

Plans A3 collaboratifs : De manière plus mobile et nomade, directement sur le lieu à questionner, il s’agit de noter de manière synthétique les remarques, idées, propositions, directement sur le plan. Le nom, l’âge et le sexe du ou de la participant(e) est noté sur chaque plan

Plan général de programmation : Sur un grand plan au format A0, des étiquettes sont préparées avec des aménagements possible, issus des questionnaires et participations précédentes, plus des étiquettes vides qui permettent d’ajouter encore des propositions. Chacun peut alors organiser les aménagements comme il le conçoit. Des étiquettes plus grandes font la synthèse de l’identité générale qui a été donnée au lieu. Une photographie est prise de chaque proposition, intégrant le nom, l’âge et le sexe du ou de la participant(e).

.

.

.

.

DAO : Sur le logiciel sketchup, facile à prendre en main, on fait des allers-retours entre les propositions et leur dessin concret

IMG_20150314_163926

LES LABOS-JARDIN 2015

Le temps au jardin, tous les mercredis après-midi, est également un temps propice à la rencontre et aux discussions informelles. Le jardin est géré en ce moment par Karim, qui par sa présence donne vie au lieu, propose aux enfants d’arroser et de s’occuper des bacs pédagogiques, et facilite la participation des jardiniers et jardinières dans les bacs « familiaux ». Ce projet permet une mixité d’usagers sur la place et donne l’occasion de faire se croiser les âges et les idées.
IMG_20150314_161507 IMG_20150411_162228

LE PROJET 2015

Pour finir voici les premières esquisses de la synthèse des différentes participations. Ce n’est qu’une version de départ, il faudra voir en fonction du budget et du temps de chantier (3 semaines)

IMG_20150603_172018b IMG_20150603_172049 IMG_20150603_172113

APPEL À PARTICIPATION!

PLACE

AUX

TALENTS!

Horizome recherche : des musiciens, danseurs, chanteurs, rappeurs, Djs, …
pour sa SOIRÉE ADHÉSIVE du 29 Mai.

Scène ouverte de 19h à 21h, Place André Maurois

Contactez-nous : 67, avenue Racine, 67200 Strasbourg
03 69 14 56 42 / coord(at)htp40.org / horizome.org

talents_web2

HTP LIVE#39

SOIRÉE ADHÉSIVE!

Le Vendredi 29 Mai dès 17h,
au Théâtre de Hautepierre, 13 Place André Maurois, 67200 Strasbourg (Tram A / arrêt Cervantes).

Venez vous scotcher à la radio Quartz (18h>20h), la scène ouverte (19H>21H), la projection HTP3D (tombée de la nuit)…Mais aussi au Fablab mobile (17h>21h)!

Boissons & petite restauration à petits prix!

Invitation_Soirée-adhésive_HZM

Fabriquer, Inventer, Partager : Hautepierre à l’heure du numérique ! Le Programme :

Horizome s’est associé au Shadok et AV.Lab pour déployer Fabriquer, Inventer, Partager : Hautepierre à l’heure du numérique, un projet expérimental de rencontres, d’ateliers et de visites autour des métiers et usages du numérique, dans une démarche liée à l’insertion professionnelle des 14/25 ans du quartier de Hautepierre.

De mars 2015 à juin 2016, les jeunes s’essayeront ainsi à la fabrication, aux imaginaires numériques ou encore aux nouveaux médias dans les structures partenaires du territoire et hors-les-murs.

Ce projet est réalisé avec le soutien du Fonds d’expérimentation pour la Jeunesse du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Pour accéder au site internet, c’est par ici

Vous pouvez suivre le projet et ses actions grâce à la page Facebook officielle.

Appel à candidature 2015 !

RÉSIDENCES DE RECHERCHE & DE CRÉATION, APPEL à CANDIDATURE 2015 – Résidence artistique

Horizome est une association strasbourgeoise installée à Hautepierre en 2009 et qui fédère artistes, anthropologues, urbanistes et architectes sur des projets communs autour de l’observatoire de la société. L’association fonctionne sur le mode d’un collectif, sans hiérarchie et adoptant le débat ouvert comme méthode de travail. Toute personne peut y apporter des idées et des projets, favorisant la rencontre entre des postures culturelles différentes.

Horizome tente de créer des espaces de rencontre, de convivialité et de co-création, dans le local au 67, avenue Racine (anciennement 28, Bd Dostoievski), maille Jacqueline, dans l’espace public, et dans le cadre d’ateliers périscolaires.
Au travers de ses actions et recherches, le collectif souhaite approfondir des sujets tels que la mémoire, les mobilités, l’urbanité, les identités du quartier.
Il se place dans un ensemble contemporain que l’on peut définir par le terme général de « culture urbaine ».
Il partage ainsi avec d’autres mouvements, une approche de la ville à travers des concepts comme :
Cultures émergentes – Territoire – Participation – Expérimentation – Intervention – Mobilité – Citoyenneté – Environnement.

L’interaction avec d’autres associations travaillant dans des domaines proches est essentielle.

Loin des clichés misérabilistes et discriminatoires, Horizome veut laisser apparaître la part de richesse, de créativité, de poésie, d’humanité présentes dans ces territoires où s’élabore une part essentielle de la culture contemporaine, une culture ancrée dans un monde de mobilité et d’échanges, de diversité et de métissages.

Plusieurs résidences ont été réalisées entre 2009 et 2014 :
Marguerite Bobey, Grégoire Zabé, Hélène Bootz, Edwina Hoël, Sebastien Perruche, Alison Daumain, Freddy Tsimba, Zahra Poonawala et Rossella Piccinno, Androa Mindre Kolo, Les Trames Ordinaires.

Des œuvres sensibles ont vu le jour grâce à des collaborations avec des anthropologues et sociologues (Barbara Morovich, Pauline Gaucher, Gilles Vodhoué…).
En lien avec les créateurs et les artistes du quartier, ces résidences ont permis la création de vidéos, photographies, d’un site en 3D, de performances dans l’espace public, de travaux en sérigraphie, de sculpture et de dispositifs sonores et textuels, ainsi que d’un livre… Les productions sont exposées chaque année au Théâtre de Hautepierre lors du Festival de l’association. Les artistes participent à la totalité des phases de production et d’exposition, y compris montage et démontage.

CRITÈRES DE SÉLECTION

L’association Horizome invite des artistes à postuler pour des résidences.

Pré – requis : Démarche pertinente et contextualisée, transversalité avec d’autres disciplines (en particulier les sciences sociales) et entre les médias. Motivation. Sensibilité.
Les candidats sont sélectionnés sur dossier. Aucune thématique ou médium n’est imposé.
Les candidats sont invités à formuler leur projet en motivant l’intérêt d’une résidence dans le quartier de Hautepierre.
Les projets impliquant un travail en relation avec ce territoire et ses problématiques ainsi que les projets collaboratifs et transdisciplinaires (notamment avec des candidats extérieurs ou des membres actifs de l’association – anthropologues, artistes, architectes-urbanistes) seront privilégiés. Une relation forte avec les résidents et les associatifs du quartier est attendue, notamment dans le cadre d’ateliers durant les temps forts du quartier. Des candidatures d’artistes issus de milieux populaires sont encouragées. Selon les cas, une diffusion du travail réalisé peut-être envisagée avec des structures partenaires à l’issue de la résidence.

MODALITÉS DU PROGRAMME DE RÉSIDENCE

La durée moyenne effective de la résidence est de 2 mois (entre avril et septembre 2015). Dates à définir en fonction du projet du candidat et du planning de l’association.Pour mener à bien son projet, le candidat recevra une allocation de résidence d’un montant de 1000 euros/mois. L’association pourra prévoir un budget de production d’un plafond maximum de 2 000 euros. Ce dernier n’est alloué que dans le cas d’une production réalisée dans le cadre de la résidence, ou en lien avec celle-ci.Le résident mènera un travail de recherche et les locaux de l’association Horizome et/ou dans un local dédié sur le quartier de Hautepierre, en fonction des besoins d’espace de travail. Il peut également y résider, une chambre est mise à sa disposition. Le résident ouvrira son atelier : la présentation des œuvres ou du travail de recherche transdisciplinaire représentera un temps fort de cette résidence.

DOSSIER DE CANDIDATURE – RESIDENCE ARTISTIQUE

Pour être recevables, les candidats devront fournir un dossier complet par courrier ou par e-mail comprenant :
– un argumentaire présentant les motivations, incluant le projet qu’ils souhaitent développer dans le cadre de la résidence
– un curriculum vitae
– un dossier présentant le travail déjà mené (des éléments visuels imprimés sur format A4 maximum, éventuellement des éléments sonores ou audiovisuels, des projets différents, des éléments écrits : biographie, catalogues, extraits de presse, articles publiés, livres…).
– un n° SIRET.
Date limite d’envoi du dossier et procédure : 15 mars 2015 cachet de la poste faisant foi.

Les candidats non retenus seront avertis par courrier.
Merci de joindre une enveloppe pré-timbrée pour le retour éventuel du dossier
Adresse d’envoi des candidatures : Association Horizome,
67 avenue Racine
67200 Strasbourg

Pour toutes questions : Mélanie Fresard
Chargée d’administration, coordinatrice
Tel association : 03 69 14 56 42
Mail : admin@htp40.org

fondtwitterhzm

HTP LIVE#33

10533907_831412493558643_6471266810538293432_o

DEMAIN SOIR! Pour fêter la fin de la première phase de chantier, nous organisons une soirée animation, place Érasme, maille Éléonore avec un REPAS PARTAGÉ dès la tombée de la nuit. 
Dès 19H00, TOURNOI DE FOOT, JEUX, MAQUILLAGE, MUSIQUE seront également au rendez-vous!
Merci aux enfants qui ont participé à l’organisation de la soirée et à la création de l’affiche hier après-midi !
N’hésitez pas à partager l’information autour de vous!

HTP LIVE#30

10530646_10152528923994461_8192486940301608343_o 10506989_10152528921784461_6994522968595773152_o 10505068_10152528920644461_8805152036699131339_o 10498566_10152528921289461_5674313139348757243_o 10496155_10152528922689461_5758513124962942031_o 10485208_10152528924319461_4627451333920081523_o 10477659_10152528922274461_9081482464243564061_o 10373097_10152528923294461_2512795681241387612_o 10296473_10152528925934461_6891750521221546376_o 10386925_10152528925539461_50618586889539753_o

Semaine 2
J2

Aujourd’hui j’arrive sur la place Érasme avec Kaméliya, lycéenne qui habite le quartier et qui est stagiaire à Horizome. Ce compte rendu est co-écrit avec elle.
Le temps est magnifique et la température très agréable. Il y a une grande concentration de jeunes adultes autour des barres de traction qu’on construit depuis hier. Leur attente par rapport à ces éléments est grande. Julie passe devant nous et sourit. Elle dit :  » ils blaguent sans arrêt  ». Cheneti répond de loin  » qui aime bien châtie bien ! » Un match improvisé de foot entre les grands et les petits s’engage.
De l’autre coté de la place c’est beaucoup plus calme, on continue les assises pour les balançoires. Sur la table au fond, Mélanie et Marine, très concentrées, travaillent sur l’ordinateur. Aujourd’hui ont a été rejoints par Clément et aussi par Adel et un nombre considérable d’ados.
Tous le monde a l’air très motivé au fait des construire des nouvelles choses pour le quartier et à la place Erasme. Un des garçons dit a Barbara de le filmer pendant qu’il joue au foot. Toute la place est très calme, mais deux des garçons envoient la balle sur les ardoises de l’immeuble et sur les murs a plusieurs reprises. Des volets s’ouvrent doucement. Rien ne se passe
Barbara demande à Cheneti ce qu’on pourrait mettre autour des immeubles pour limiter le tapage des ballons.
Adel qui est très joueur commence, tout en travaillant, à rigoler avec 2 petits ; l’ambiance est bonne. Akram arrose les bambous, Barbara prend des photos de tout ce qui se passe autour de la place. Tous les jeunes sont d’humeur blagueur aujourd’hui
Un garçon, Mohamed, a pris le relais et arrose les plantes. Le jeunes adultes lavent leurs scooters. On commence a verser le béton pour consolider les barres de traction, tout le monde met la main à la pâte. Deux ados, Eskander et Mohamed, collent les affiches d’hier.
Sylviane, qui habita la maille Karine et Malka de la Jeep sont venues nous rendre visite. Elles discutent entre elles et avec Barbara de la rénovation urbaine. Du côté des barres de traction, l’équipe est en train de terminer.
Sylviane demande de bêcher dans le jardin, elle va chercher les outils et se met à la tâche pendant un bon moment.
Baris, Mohamed Ali et Ogkul peignent avec Mélanie et Léonore les assises des balançoires.
Seghir est arrivé sur le chantier et donne des bons conseils comme d’habitude. Mimmo et Enzo de Caffé Italia sont aussi en visite et Mimmo prend des photos.
Barbara discute avec Elif. Elle aime l’endroit, plus particulièrement les bancs en gradins du jardin. Arrive Younes et on engage une conversation sur l’Italie avec Mimmo et Enzo, partiellement en Italien langue que Younes maitrise aussi.
Un groupe de femmes d’origine turque rejoint Elif. Elles s’assoient en face des futures balançoires. Beaucoup d’enfants jouent autour.
Marine, Léo, Mélanie, Arthur et Chiara, avec un nombre assez considérable d’enfants, font de la peinture et du dessin. Marine veut notamment que les enfants donnent un nom à la place et leur demande des suggestions. Un soleil très doux nous a pas quitté de la journée. On commence à ranger, petit à petit.

HTP LIVE#28

10518622_10152525178174461_2825774964199147363_o 10499438_10152525172499461_6179654612500801178_o 10496963_10152525171964461_3577964934444676388_o 10467057_10152525173794461_7263317539743347325_o 10452987_10152525177884461_1845344556819323095_o 10443104_10152525176114461_5476334635333609576_o 10382056_10152525173204461_1364571879893073277_o 10365472_10152525177194461_4841521339714368368_o 1932660_10152525180854461_3333005064576862060_o

J6 Aujourd’hui, lundi 30, démarre la deuxième semaine du workshop. Un peu de vent, nuageux, frais. Heureusement, ce matin il ne pleut pas. La maille est calme, quelques rares promeneurs… 
J’admire les portiques en place depuis samedi. Le chantier a commencé depuis une heure. Pendant toute cette semaine, le but est de poser les assises des balançoires, faire des petits bancs pas trop loin des balançoires pour permettre aux adultes de se poser près des enfants. On doit aussi installer quelques jeux préfabriqués qui ont été choisis selon les souhaits des personnes interviewées ou croisées. Une première équipe est à la coupe du bois pour les constructions : Julie, Mélanie, Chiara, Noël et Julien, bientôt Cheneti. Du côté du jardin, un peu à l’écart, sous les arbres, Grég, Tom, Léo et Akram sont déjà en place, rejoints rapidement par Khalil. Le but est de faire des structures pour le sport qui s’adressent aux jeunes adultes. L’endroit a été choisi et indiqué à plusieurs reprises par eux. C’est un lieu un peu à l’écart et qui convient parfaitement.
Léo, Grég et Akram partent pour des courses à bricorama avec la camionnette. Une fois de plus, les achats ne sont pas évidents à faire, il faut trouver exactement les bons outils ou pièces manquantes. Julie et Léo se téléphonent à plusieurs reprises….
Un enfant au balcon du premier étage nous regarde et fait coucou. Un monsieur nous regarde aussi depuis une fenêtre au rez de chaussée.
Dans le « bosquet », un peu à l’écart de l’équipe la plus nombreuse, on creuse des trous (encore des trous….!!) : Arthur et Tom, aidés par Khalil souffrent…
Vers 12 heures quelques ados arrivent, en pause du collège. Ils commencent à jouer au foot un peu trop près des rez de chaussée. Ceci nous fait penser qu’il faudrait protéger les rdc d’un usage sans doute bientôt accru à cause de nouvelles structures sur la place. Protection végétale, bambous par exemple ? On ira sens doute demander aux habitants des rdc ce qu’ils en pensent.
Ryan avec Djibril et un troisième copain collent les photos du travail fait vendredi dernier. Aujourd’hui, c’est le premier jour de ramadan.

HTP LIVE#26

10504779_10152516201229461_3311847995952246206_o 10514451_10152516196774461_3500009117583474091_o 10369032_10152516202169461_2497864520612051335_o 10397130_10152516203534461_5360002153345192408_o 10450301_10152516199374461_1995739679427487459_o 10482618_10152516198094461_2648988946364802910_o 10482862_10152516195894461_1461931225962364896_o

J3 Après un petit déjeuner turque offert par la maman de Mélike, le travail démarre. On commence à sentir un peu de fatigue aujourd’hui, et pourtant la journée sera dure. Le but est « costaud » dit Julie : il faut continuer à creuser les trous, revoir s’il font 60 centimes, faire les 8 portiques et les sceller… Julien, qui habite la maille, vient proposer un coup de main, il sera rejoint peu après par le papa de Cheneti, et par Karim, les deux habitant la maille aussi. 
Des gens passent avec leurs chiens, un monsieur avec un vélo, une dame avec un sac de courses. Tous regardent, disent bonjour.
Avec Kamélia on continue les entretiens dans les immeubles pour informer les habitants du projet et leur demander leur avis, leurs idées. Nous faisons la connaissance notamment de Marie qui nous donnes des bonnes idées sur des espaces associatifs à penser ensemble et nous propose des collaborations (notamment pour les repas).
On revient sur la place, les trous sont plus profonds, le travail est dur, mais un vent léger diminue la chaleur et la fatigue
Le groupe des ados de la Eley commence à tourner autour du chantier, ils veulent aider, bien sûr, pas de problème ! Par la suite, pilotés par Kamélia, ils vont peindre la « boite à idée ». Pris par l’enthousiasme, ils commencent aussi à peindre les petites buttes de l’estrade en bois, ce qui n’était pas prévu. Après concertation, on décide ensemble qu’ils pourront continuer. Ils disent qu’ils ont envie de mettre des couleurs partout, même sur les arbres…

HTP LIVE#24

DSCF1402

On vous parlait de bancs en construction hier place Érasme (maille Éléonore, Hautepierre), les voilà en fin d’après-midi ! Cette deuxième journée de chantier à également été l’occasion de préparer le terrain pour l’aire de jeux (balançoires) à venir et de mettre en place un mur d’information et d’expression évolutif le temps du chantier.
Une boîte à idées à été fabriquée et sera mise en place jeudi matin! Merci à tous!
Et à demain 22H pour la diffusion du match FRANCE-ÉQUATEUR sur écran géant sur la place! (merguez dès 20H)!

HTP LIVE#13

logoatelierséchange
C’est tout frais et on compte sur vous!
> Ateliers d’échange de pratiques amateurs au Studio (CSC Le Galet)
Les mardis soirs, de 18h à 21h, les hautepierrois(es) de tous âges sont invités à se rencontrer autour des pratiques artistiques (conte, performance, théâtre, improvisation, création sonore, vidéo, chant, danse, …)
Les intervenants, bénévoles, proposent chaque semaine un atelier gratuit au Studio (CSC Le Galet) et tout participant peut proposer un atelier à son tour. Rendez-vous mardi 20 mai pour une soirée initiation danse/Hip Hop et théâtre!
+ d’infos : contact@htp40.org / 03.69.14.56.42

 

Posture et méthodes – BazarUrbain

See on Scoop.itHLM (Hors Les Murs).

Bazar Urbain est un collectif pluridisciplinaire qui intervient sur l’espace urbain construit et social par la réflexion et l’action sur les usages, les ambiances et la conduite de projet. Composé de praticiens, d’enseignants et de chercheurs de différentes disciplines, Bazar Urbain développe, avec un fort ancrage au terrain, des méthodes d’appréhension, d’analyse et de construction…

See on www.bazarurbain.com

Séminaire Mémoire collective et formes de domination et d’émancipation

Capture d’écran 2014-04-24 à 18.45.06

See on Scoop.itHLM (Hors Les Murs).

Séminaire :

Mémoire collective et formes de domination et d’émancipation

 

26 avril 2014, 10h-17h

À l’École d’architecture de Paris Val de seine (ligne 14 Bibliothèque François Mitterrand)

 

Horizome‘s insight:

Cette séance s’intéressera aux tensions et conflits engendrés par les processus de mise en mémoire, et à leur inégale visibilité. Ces processus sont liés aux territoires et participent de la production des valeurs construites, promues et communiquées par des groupes sociaux situés dans des sphères entretenant avec le pouvoir des relations différentes. Ce premier séminaire du groupe aura aussi pour objectif de faire circuler les méthodes et les angles d’approche des participants venant d’horizons disciplinaires, géographiques et institutionnels variés.

 

Ce séminaire se tient suite au colloque « Mémoire Histoire Pouvoir en terre postcoloniale. L’expérience haïtienne. Un hommage à Michel-Rolph Trouillot »http://calenda.org/267024

 

Communications

 

Gaby Anderl, Docteure en histoire contemporaine, membre du directoire de la Société Autrichienne de Recherche sur l’Exil (Vienne, Autriche) « La lisibilité de l’invisible: Tracer les mémoires déchues à Vienne »

Céline Barrère, maître assistante en anthropologie, École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille, et centre de recherche sur l’habitat, UMR LAVUE (France) ; « ‘Doing memory’ ou collecter des récits de vie à l’hôtel : réflexions méthodologiques sur le passage de mémoires dominées »

Lenore Metrick-Chen, Professeure associée en Histoire d’Art, Drake University, Des Moines, Iowa (USA), « Monuments and Memory — and Memory »

Barbara Morovich, Maitre assistante à l’ENSAS, Strasbourg (France) et Pauline Guinard, Docteure en géographie, Mosaïque-LAVUE, Paris (France) « De Strasbourg à Johannesburg : l’art de mettre la ville en mémoire ? La fabrique des mémoires alternatives à travers des dispositifs sonores et numériques »

Henrik Reeh, Professeur associé, department of Arts and Cultural Studies, Université de Copenhague (Danemark), « « Passages de mémoires: Walter Benjamin ».

Christoph Reinprecht, Professeur de sociologie à l’Institut de sociologie de l’université de Vienne (Autriche) (communication avec Gabriele Anderl)

 

En présence de Myriam Cottias, Historienne, directrice de recherche au CNRS, directrice du CIRESCL, UMR CRPLC, qui conclura la journée

 

accès à l’École d’architecture, métro Grande Bibliothèque, ligne 14

HTP LIVE#2

LABOGOUTERAfficheweb

 

Les Labo-bricos initiés en 2013 vont faire leur come-back…
Rendez-vous le 29 mars dès 14h00 place Érasme, maille Éléonore.

Un goûter partagé est prévu à 17h, les gateaux et boissons sont les bienvenus!