Résidence artistique Ayman Hazzouri 2017

D’un alphabet à l’autre :

L’écriture a fait son voyage artistique d’un support à l’autre, comme une sorte de reproductibilité. Elle a quitté la feuille et l’encre traditionnelle pour s’installer sur la toile qui est un support moderne et contemporain et sur la planche ou bien sur le mur pour s’inscrire dans le champ de l’hésitant entre la peinture et la calligraffiti. Cette écriture a réussi à bien s’intégrer dans un nouvel univers plastique, celui de la peinture abstraite. Ce voyage a créé un métissage entre deux arts : d’une part celui de l’Orient, la calligraphie ; et d’autre part celui de l’Occident, la peinture abstraite.

Je m’intéresse à la peinture abstraite en s’inspirant des signes, des symboles et de l’écriture du monde. Mon travail montre des signes symboles qui se sont métamorphosés, imbriqués ou mariés avec d’autres signes.

Des gestes écrits ou des signes venant de plusieurs cultures, voire même de plusieurs civilisations, sont les éléments essentiels de mes peintures abstraites.

Le projet

La réalisation des peintures « collectives » de grand format, sous ma direction, qui peuvent s’installer sur plusieurs sites du quartier de Hautepierre qui représente une richesse par sa diversité culturelle.

Les éléments essentiels de notre production artistique basée sur le croisement des signes, des écritures et des symboles venant de plusieurs cultures. Un alphabet inventé sera réalisé sur les différents supports y compris la fresque murale.

Le rôle des habitants invités à participer à la production collective se fonde sur des interventions spontanées dans des espaces publics et communs toute en réalisant des dessins, des écritures et d’autres empreintes personnelles sur des emplacements définis dans l’œuvre collective.  Ces moments permettent d’échanger et de découvrir les habitants du quartier de Hautepierre tout en les invitant à composer des œuvres, une œuvre commune.

Ayman Hazzouri artiste syrien réside à Strasbourg