Category Archives: résidence

Résidence artistique Ayman Hazzouri 2017

D’un alphabet à l’autre :

L’écriture a fait son voyage artistique d’un support à l’autre, comme une sorte de reproductibilité. Elle a quitté la feuille et l’encre traditionnelle pour s’installer sur la toile qui est un support moderne et contemporain et sur la planche ou bien sur le mur pour s’inscrire dans le champ de l’hésitant entre la peinture et la calligraffiti. Cette écriture a réussi à bien s’intégrer dans un nouvel univers plastique, celui de la peinture abstraite. Ce voyage a créé un métissage entre deux arts : d’une part celui de l’Orient, la calligraphie ; et d’autre part celui de l’Occident, la peinture abstraite.

Je m’intéresse à la peinture abstraite en s’inspirant des signes, des symboles et de l’écriture du monde. Mon travail montre des signes symboles qui se sont métamorphosés, imbriqués ou mariés avec d’autres signes.

Des gestes écrits ou des signes venant de plusieurs cultures, voire même de plusieurs civilisations, sont les éléments essentiels de mes peintures abstraites.

Le projet

La réalisation des peintures « collectives » de grand format, sous ma direction, qui peuvent s’installer sur plusieurs sites du quartier de Hautepierre qui représente une richesse par sa diversité culturelle.

Les éléments essentiels de notre production artistique basée sur le croisement des signes, des écritures et des symboles venant de plusieurs cultures. Un alphabet inventé sera réalisé sur les différents supports y compris la fresque murale.

Le rôle des habitants invités à participer à la production collective se fonde sur des interventions spontanées dans des espaces publics et communs toute en réalisant des dessins, des écritures et d’autres empreintes personnelles sur des emplacements définis dans l’œuvre collective.  Ces moments permettent d’échanger et de découvrir les habitants du quartier de Hautepierre tout en les invitant à composer des œuvres, une œuvre commune.

Ayman Hazzouri artiste syrien réside à Strasbourg

HTP LIVE #40

Horizome était ce week end 23 et 24 Octobre Mailles Jacqueline et Brigitte, pour vous faire découvrir le travail sur La Mémoire de l’Utopie des résidents artistiques Nicolas Pasquereau & Pierrick Albert!

Au programme :
– atelier micro-sérigraphies sur les murs de l’école élémentaire Jacqueline
– exposition de sérigraphies des photographies d’archive de Hautepierre
– atelier d’écriture ; correspondance aux générations futures (lettres scellées dans une capsule à ouvrir dans 15 ans!)
– découverte des modules sonores
– atelier Imagine ta maille, cartographie subjective, créative et futuriste des mailles
– balades sonores
C’était aussi l’occasion de venir à la rencontre de Horizome, et de découvrir les actions menées tout au long de l’année.

Un fabuleux week-end nous permettant de clôturer dans la joie et la bonne humeur la résidence artistique 2015!

La preuve en images ->

Numériser

Résidence Artistique 2015 : La restitution!


INAUGURATION >

LE VENDREDI 23 OCTOBRE à 18H30,
Arrêt de TRAM A « CERVANTES »
ATELIERS ET EXPOSITION >
LE VENDREDI 23 de 15H à 20H
LE SAMEDI 24 de 11H à 18H

Lieux :
Maille Jacqueline : place des Palabres / Maille Brigitte : petit bois

HAUTEPIERRE S’IMAGINE

ATELIERS :
Durant les 23 et 24 octobre,
divers ateliers clôturont la résidence :
> Correspondance aux générations futures
> Micro-sérigraphies sur les murs de l’école Jacqueline
> Imagine ta maille, cartographie subjective et créative futuriste des mailles
LE PROJET : LA MÉMOIRE DE L’UTOPIE
La Mémoire de l’Utopie mené par Pierrick Albert et Nicolas Pasquereau questionne la requalification urbaine ambitieuse de ces dernières années à Hautepierre, qui impose des changements aux habitants. La question de la mémoire émerge de manière nostalgique, mais ils la souhaitent positive. Elle accompagne chacun de ceux qui ont vécu ici, elle
nourrit le regard que chacun porte sur la ville et le territoire. Ainsi, par leurs interventions, les artistes souhaitent permettre à ces derniers d’accompagner la transformation de Hautepierre en travaillant sur les « traces » d’un passé en construction et l’appropriation même de la matière qui constitue le territoire. Il s’agit en effet de questionner cette mémoire passée et d’en nourrir la future. Ils invitent les habitants d’Hautepierre à transmettre un message sensible, numérique, visuel, tactile ou sonore aux passants du futur quartier, par l’appropriation et la valorisation des matériaux et la matière qui constitue la ville, particulièrement le béton, élément d’identité de l’espace urbain, souvent associé à un imaginaire négatif et impersonnel.Répartis sur le territoire, « les messages » forment une oeuvre ouverte et participative, inscrite et active dans les espaces publics. Ils nous invitent à suivre un parcours situé entre la maille Brigitte et Jacqueline pour explorer une partie du quartier.
BALADES SONORES
Venez télécharger la bande sonore, mettez un casque sur les oreilles et partez à la découverte d’Hautepierre en vous laissant guider par une histoire. Cette balade, à réaliser seul ou en groupe, est téléchargeable librement par tout temps.
En la réalisant, vous découvrirez des lieux, des espaces mis en lumière par le son. Il est conseillé de faire la balade de nuit.

Participation libre

Durée : 30 min.

Lieu de départ et d’arrivée : Au milieu de l’arrêt de tram Cervantes ( direction parc des sports ) Hautepierre, Strasbourg 67200 possibilité de prêts de casques et lecteurs audio sur demande.

Bande son disponible  ici

Un projet créé par Marine Angé & Juliette Autin dans le cadre
des Journées de l’Architecture 2015, avec la participation de Akram Dahdouh d’Horizome et l’aide percussive de Vincent Pellerin.

Appel à candidature 2015 !

RÉSIDENCES DE RECHERCHE & DE CRÉATION, APPEL à CANDIDATURE 2015 – Résidence artistique

Horizome est une association strasbourgeoise installée à Hautepierre en 2009 et qui fédère artistes, anthropologues, urbanistes et architectes sur des projets communs autour de l’observatoire de la société. L’association fonctionne sur le mode d’un collectif, sans hiérarchie et adoptant le débat ouvert comme méthode de travail. Toute personne peut y apporter des idées et des projets, favorisant la rencontre entre des postures culturelles différentes.

Horizome tente de créer des espaces de rencontre, de convivialité et de co-création, dans le local au 67, avenue Racine (anciennement 28, Bd Dostoievski), maille Jacqueline, dans l’espace public, et dans le cadre d’ateliers périscolaires.
Au travers de ses actions et recherches, le collectif souhaite approfondir des sujets tels que la mémoire, les mobilités, l’urbanité, les identités du quartier.
Il se place dans un ensemble contemporain que l’on peut définir par le terme général de « culture urbaine ».
Il partage ainsi avec d’autres mouvements, une approche de la ville à travers des concepts comme :
Cultures émergentes – Territoire – Participation – Expérimentation – Intervention – Mobilité – Citoyenneté – Environnement.

L’interaction avec d’autres associations travaillant dans des domaines proches est essentielle.

Loin des clichés misérabilistes et discriminatoires, Horizome veut laisser apparaître la part de richesse, de créativité, de poésie, d’humanité présentes dans ces territoires où s’élabore une part essentielle de la culture contemporaine, une culture ancrée dans un monde de mobilité et d’échanges, de diversité et de métissages.

Plusieurs résidences ont été réalisées entre 2009 et 2014 :
Marguerite Bobey, Grégoire Zabé, Hélène Bootz, Edwina Hoël, Sebastien Perruche, Alison Daumain, Freddy Tsimba, Zahra Poonawala et Rossella Piccinno, Androa Mindre Kolo, Les Trames Ordinaires.

Des œuvres sensibles ont vu le jour grâce à des collaborations avec des anthropologues et sociologues (Barbara Morovich, Pauline Gaucher, Gilles Vodhoué…).
En lien avec les créateurs et les artistes du quartier, ces résidences ont permis la création de vidéos, photographies, d’un site en 3D, de performances dans l’espace public, de travaux en sérigraphie, de sculpture et de dispositifs sonores et textuels, ainsi que d’un livre… Les productions sont exposées chaque année au Théâtre de Hautepierre lors du Festival de l’association. Les artistes participent à la totalité des phases de production et d’exposition, y compris montage et démontage.

CRITÈRES DE SÉLECTION

L’association Horizome invite des artistes à postuler pour des résidences.

Pré – requis : Démarche pertinente et contextualisée, transversalité avec d’autres disciplines (en particulier les sciences sociales) et entre les médias. Motivation. Sensibilité.
Les candidats sont sélectionnés sur dossier. Aucune thématique ou médium n’est imposé.
Les candidats sont invités à formuler leur projet en motivant l’intérêt d’une résidence dans le quartier de Hautepierre.
Les projets impliquant un travail en relation avec ce territoire et ses problématiques ainsi que les projets collaboratifs et transdisciplinaires (notamment avec des candidats extérieurs ou des membres actifs de l’association – anthropologues, artistes, architectes-urbanistes) seront privilégiés. Une relation forte avec les résidents et les associatifs du quartier est attendue, notamment dans le cadre d’ateliers durant les temps forts du quartier. Des candidatures d’artistes issus de milieux populaires sont encouragées. Selon les cas, une diffusion du travail réalisé peut-être envisagée avec des structures partenaires à l’issue de la résidence.

MODALITÉS DU PROGRAMME DE RÉSIDENCE

La durée moyenne effective de la résidence est de 2 mois (entre avril et septembre 2015). Dates à définir en fonction du projet du candidat et du planning de l’association.Pour mener à bien son projet, le candidat recevra une allocation de résidence d’un montant de 1000 euros/mois. L’association pourra prévoir un budget de production d’un plafond maximum de 2 000 euros. Ce dernier n’est alloué que dans le cas d’une production réalisée dans le cadre de la résidence, ou en lien avec celle-ci.Le résident mènera un travail de recherche et les locaux de l’association Horizome et/ou dans un local dédié sur le quartier de Hautepierre, en fonction des besoins d’espace de travail. Il peut également y résider, une chambre est mise à sa disposition. Le résident ouvrira son atelier : la présentation des œuvres ou du travail de recherche transdisciplinaire représentera un temps fort de cette résidence.

DOSSIER DE CANDIDATURE – RESIDENCE ARTISTIQUE

Pour être recevables, les candidats devront fournir un dossier complet par courrier ou par e-mail comprenant :
– un argumentaire présentant les motivations, incluant le projet qu’ils souhaitent développer dans le cadre de la résidence
– un curriculum vitae
– un dossier présentant le travail déjà mené (des éléments visuels imprimés sur format A4 maximum, éventuellement des éléments sonores ou audiovisuels, des projets différents, des éléments écrits : biographie, catalogues, extraits de presse, articles publiés, livres…).
– un n° SIRET.
Date limite d’envoi du dossier et procédure : 15 mars 2015 cachet de la poste faisant foi.

Les candidats non retenus seront avertis par courrier.
Merci de joindre une enveloppe pré-timbrée pour le retour éventuel du dossier
Adresse d’envoi des candidatures : Association Horizome,
67 avenue Racine
67200 Strasbourg

Pour toutes questions : Mélanie Fresard
Chargée d’administration, coordinatrice
Tel association : 03 69 14 56 42
Mail : admin@htp40.org

fondtwitterhzm

FESTIVAL « VOIX PUBLIQUES ! »

EXPOSITION / ATELIERS ARTISTIQUES / TABLE RONDE / REPAS PARTAGÉ13 > 18 OCTOBRE 2014 > 15h-20h au Théâtre de Hautepierre (en face du Auchan)>>> INAUGURATION lundi 13 OCTOBRE, 18H ! PRÉSENTATIONParler, chanter, crier, enregistrer, dessiner, afficher, filmer, écrire, conter… Les moyens se croisent et se répondent, pour exprimer et diffuser les paroles !Le collectif Horizome s’est engagé depuis 2009 au sein du quartier de Hautepierre avec, au coeur de ses préoccupations, la valorisation des paroles, des idées, des usages et des projets qui naissent et sont…

Read More »

HTP LIVE#6

Rencontre ce matin avec l’équipe des « Trames ordinaires », sélectionnée par le jury résidence Horizome 2014 (F. Duconseille, J-C Luthmann, E. Dufrennoy, D.Gatinois, A. Mindre Kolo). Un atelier éditorial ambulant va bientôt prendre ses quartiers à Hautepierre… !

Read More »